Le Jour de la nuit

Le Jour de la Nuit est une opération de sensibilisation à la pollution lumineuse, à la protection de la biodiversité nocturne et du ciel étoilé.

Au programme :
balades nocturnes ;
observations des étoiles ;
sorties nature et
extinctions des lumières.
Accueil du site > > Fédération des Conservatoires d’espaces naturels

Fédération des Conservatoires d’espaces naturels


JPEG Les Conservatoires d’espaces naturels regroupés au sein de la Fédération (FCEN) contribuent à préserver le patrimoine naturel en métropole et Outre-mer, notamment par la maîtrise foncière et les démarches conventionnelles et/ou contractuelles. Leur approche concertée et un ancrage territorial fort, participent à la gestion durable d’un réseau de sites naturels.

Les 30 Conservatoires d’espaces naturels sont des associations à but non lucratif. Engagés mais non militants, ils rassemblent salariés, bénévoles et adhérents. Leurs interventions couvrent plus de 2 250 sites (140 000 ha). Impliqués depuis 30 ans dans la création de corridors écologiques, ils participent concrètement, en lien avec les partenaires, à la construction des trames vertes et bleues. Leur action s’appuie sur une approche concertée, au plus près des enjeux environnementaux, sociaux et économiques des territoires. Ils conventionnent avec les acteurs concernés pour assurer une gestion durable des territoires afin que la biodiversité soit prise en compte et préservée. Ils sont également des acteurs du développement des territoires en participant à la mise en œuvre des politiques publiques, par des actions à différentes échelles (communales et intercommunales, départementales et régionales). Ils sont très impliqués dans la mise en œuvre de NATURA 2000 en France. Leur action s’articule autour de 4 fondements : Connaître : ils réalisent des inventaires pour définir les priorités d’intervention. Protéger : ils utilisent des outils originaux pour protéger les milieux naturels, en complément des mesures de protection réglementaire. Les projets sont négociés pour aboutir à un consensus associant les acteurs socioéconomiques à l’amont. Gérer : différentes formules sont employées pour l’entretien des sites (équipes internes d’entretien, prestataires) et le partenariat avec les agriculteurs est très développé. Valoriser : les Conservatoires d’espaces naturels développent de nombreux outils de communication et de pédagogie et organisent des sorties (grand public, scolaires, conférences, chantiers bénévoles…).


Le réseau des Conservatoires d’espaces naturels est impliqué dans la préservation de la biodiversité à travers des actions de conservation des habitats et des espèces, dont celles vivant la nuit (rapaces nocturnes, chauves souris, amphibiens ...) A titre d’exemple on peut citer les chiroptères pour lesquels les Conservatoires d’espaces naturels agissent par la sauvegarde d’habitats (aménagements de combles des maisons ou des monuments historiques, préservation des gîtes souterrains …) mais aussi à travers leur Fédération au niveau national par l’animation du Plan national d’actions. Les Conservatoires d’espaces naturels entreprennent également des démarches pour le suivi et la compréhension des habitats d’insectes nocturnes. Ils assurent enfin des sorties nocturnes adressées au public (participation aux crépuscules de Loire…) ou encore produisent des guides et expositions à leur intention. C’est donc tout naturellement que le réseau s’associe à l’événement « Jour de la nuit ». Il soutient l’intérêt de sensibiliser le public, au delà des plus de 500 sites que les Conservatoires d’espaces naturels ont ouvert, à cette biodiversité moins accessible. Cette démarche contribue pleinement à répondre aux enjeux multiples et complexes de la biodiversité et les actions prévues permettront la découverte d’une faune nocturne, dans une nuit sans pollution lumineuse !