Le Jour de la nuit

Le Jour de la Nuit est une opération de sensibilisation à la pollution lumineuse, à la protection de la biodiversité nocturne et du ciel étoilé.

Au programme :
balades nocturnes ;
observations des étoiles ;
sorties nature et
extinctions des lumières.
Accueil du site > > Près de 400 évenements programmés au Jour de la Nuit !

Près de 400 évenements programmés au Jour de la Nuit !

Ce week-end c’est le Jour de la Nuit et cette année, ce sont donc près de 400 événements qui auront lieux partout en France samedi soir.


Ce week-end c’est le Jour de la Nuit et cette année, ce sont donc près de 400 événements qui auront lieux partout en France samedi soir. C’est grâce à la mobilisation de centaines de structures et d’organisations, qui ont vocation à sensibiliser le grand public aux conséquences de la pollution lumineuse, que le succès de cette sixième édition est une nouvelle fois confirmé. Le Jour de la Nuit entend réhabiliter la magie d’une nuit noire, préservée de toute lumière artificielle. Comme chaque année, cet événement national sera l’occasion de retrouver des centaines d’animations, sorties nature, conférences débats et extinctions de monuments partout en France.

Nous avons profité de cette occasion pour poser 3 questions à Anne-Marie Ducroux, présidente de l’ANPCEN (Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l’Environnement Nocturnes).



#Jour de la Nuit 2014 : 3 questions à Anne-Marie Ducroux, présidente de l’ANPCEN

Agréée nationalement pour la protection de l’environnement, l’ANPCEN est entièrement dédié aux enjeux pluriels de la qualité de la nuit et de l’environnement nocturnes depuis 15 ans. L’ANPCEN sensibilise tous les interlocuteurs nationaux utiles aux enjeux de l’évolution incontrôlée et exponentielle de l’éclairage public, entraînant des halos de pollution lumineuse, des lumières intrusives, la disparition de la nuit par dégradation de l’environnement nocturne. L’ANPCEN agit également territorialement au plus près des élus et des citoyens avec un réseau de proximité.

1/ Votre association œuvre depuis 15 ans contre la pollution lumineuse. Comment ont évolué les consciences vis-à-vis du sur-éclairage ?

L’ANPCEN a choisi une approche globale des enjeux de l’augmentation continue de l’éclairage la nuit : biodiversité, santé, énergie, gouvernance, économie, observation astronomique… La vie s’est biologiquement construite sur une alternance du jour et de la nuit. Effacer ce rythme en effaçant les différences entre jour et nuit n’est pas sans conséquences pour la biodiversité comme pour les humains. Personne n’en parlait et quand nous avons pris la parole, beaucoup n’y ont vu que le discours de quelques égarés. Depuis, nous avons fait un énorme travail de sensibilisation des citoyens, de rencontres des élus, de pédagogie nationale, de contribution aux politiques publiques, etc. Nous avons mis en place des outils qui servent d’inspiration désormais à d’autres. Nous avons obtenu une inscription de cet enjeu dans la loi, ainsi qu’en 2013, la réglementation visant à l’extinction d’éclairages inutiles des bureaux, façades et vitrines en plein milieu de la nuit. Les indications de l’ANPCEN sont depuis suivies et reprises par d’autres associations, comme par des acteurs de terrain. Nous recevons toute l’année des témoignages d’élus. Ils ont très bien compris qu’ils pouvaient agir conjointement sur le budget public, les consommations d’énergie et notre environnement au sens large. Diminuer la quantité globale de lumière émise, mieux la diriger etc, est un des rares enjeux pour lequel il est possible d’agir d’abord sans coût en changeant des usages, avec des résultats immédiatement visibles. Nous l’avons dit les premiers, maintenant tout le monde le vérifie et un très grand nombre d’acteurs nous suit.

2/ Quels sont les leviers d’actions permettant de poursuivre les efforts engrangés ?

Sur le terrain, nous mobilisons des associations : plus d’une centaine nous ont rejoints. Nous proposons gratuitement des outils simples et pédagogiques, une charte d’engagements volontaires pour les communes, syndicats d’énergie, conseils généraux, communautés de communes qui veulent initier une démarche de progrès continus. Nous valorisons aussi, à travers le concours Villes et villages étoilés qui permet de décerner de 1 à 5 étoiles aux communes, celles qui font des efforts, par l’évolution des usages de leur éclairage et les équipements, mais aussi par la concertation avec les habitants, leur initiation à l’environnement nocturne etc. Nationalement, nous présentons des amendements pour le projet de loi biodiversité et le projet de loi de transition énergétique. Nous suivons les normes du type Iso et Afnor pour l’éclairage non encore ouvertes aux questions environnementales et dont les impacts devraient être mieux évalués. Nous suivons les projets de réglementation. Nous effectuons partout en France, un suivi de l’application de l’arrêté d’extinction d’éclairages inutiles des bureaux, façades et vitrines en plein milieu de la nuit. Nous allons à la rencontre de personnalités, nous nouons des partenariats…Un travail de fourmi, national et local, au jour le jour et toute l’année…

3/ Que peuvent faire les communes souhaitant mettre en place des initiatives pour aller plus loin que la législation actuelle ?

Un bon état des lieux de départ est très utile, auquel l’ANPCEN peut concourir gracieusement. Nous faisons par exemple un bilan indicatif gratuit pour toutes communes participant au concours. Nous pouvons réaliser une cartographie originale de la pollution lumineuse par territoires. De bonnes et mauvaises pratiques sont listées sur notre site et les élus peuvent joindre nos correspondants locaux pour un accompagnement sur mesure. Nous proposons différents outils simples d’accès. La clé pour progresser est de regarder la lumière autrement. En effet, il ne s’agit plus de réaliser les équipements nécessaires d’après guerre, mais de concevoir et gérer la lumière en fonction des enjeux nouveaux du XXIème siècle, ainsi de passer d’une logique de l’offre à celle d’une réponse fine aux besoins, tenant compte des impacts pluriels de la lumière la nuit.
Citoyens et communes, peuvent participer aux côtés de l’ANPCEN. C’est une information unique et originale : nous recensons toutes les communes en France qui pratiquent des extinctions, aidez-nous à les identifier

Pour plus d’informations :
- www.anpcen.fr
- Charte ANPCEN d’engagements pour les communes
- Le label Villes et Villages étoilés de l’ANPCEN
- Bonnes et mauvaises pratiques, exemples