Le Jour de la nuit

Le Jour de la Nuit est une opération de sensibilisation à la pollution lumineuse, à la protection de la biodiversité nocturne et du ciel étoilé.

Au programme :
balades nocturnes ;
observations des étoiles ;
sorties nature et
extinctions des lumières.
Accueil du site > > Une autre nuit s’invente dans le PNR des Causses du Quercy

Une autre nuit s’invente dans le PNR des Causses du Quercy

Le Jour de la Nuit met cette semaine à l’honneur l’ensemble des Parcs, réserves et espaces naturels, qui sont fortement mobilisés autour de l’événement. Nous avons souhaité interroger l’un d’eux.

Le Parc Naturel Régional des Causses du Quercy participe depuis la toute première édition du Jour de la Nuit.
D’année en année, le nombre de communes de ce PNR participant au Jour de la Nuit n’a cessé d’augmenter, démontrant un véritable engagement pour lutter contre la pollution lumineuse.



Labellisé Parc naturel régional depuis 1999, le Parc naturel régional des Causses du Quercy rassemble 102 communes du département du Lot (région Midi-Pyrénées). Territoire très rural et préservé, le Parc s’est fixé des objectifs de préservation et valorisation de ses patrimoines naturels et culturels, et notamment de préservation de la qualité de son ciel nocturne.

Le Jour de la Nuit a posé trois questions à Agathe Kühnel, chargée de mission Environnement au PNR des Causses du Quercy, en charge du dossier « Pollution lumineuse et préservation de la nuit ».


1/ Les parcs naturels régionaux et notamment celui du Causses du Quercy sont très mobilisés pour le Jour de la Nuit. Pouvez-vous nous expliquer en quoi ce rendez-vous est important ?

Les Parcs naturels régionaux, de par leurs missions, s’investissent depuis longtemps pour la préservation de leurs patrimoines naturels, des économies d’énergie et plus récemment de la maîtrise de la pollution lumineuse. C’est donc assez naturellement, que le réseau des Parcs naturels régionaux se fait le relais du Jour de la Nuit.
Le Parc naturel régional des Causses du Quercy, pour sa part, relaie auprès de ses 102 communes le Jour de la Nuit depuis sa première édition. Au fil des ans, cette manifestation a pris dans le Quercy une ampleur particulière, avec une mobilisation qui s’est fortement accrue depuis 4 ans et des communes chaque année plus nombreuses à réaliser une extinction symbolique de leur éclairage public (2014 : 56 communes participantes ; 2013 : 50 communes ; 2012 : 46 communes). Le Jour de la Nuit est devenu localement un rendez-vous annuel très important, en quelque sorte le symbole de la mobilisation de notre territoire sur cette thématique !


2/ Avez-vous pu observer depuis ces dernières années des changements et/ou des résultats en matière de lutte contre la pollution lumineuse ?

Oui c’est certain, dans les Causses du Quercy, il y a une véritable dynamique qui s’est mise en place sur cette thématique. Le territoire s’est bien réapproprié sa nuit et ses enjeux de préservation. Nous constatons que les communes qui mettent en place des actions pour diminuer leur pollution lumineuse sont de plus en plus nombreuses. Cette année par exemple, 5 nouvelles communes ont mis en place une extinction de leur éclairage public en 2ème partie de nuit, portant ainsi à 49% la part des communes du Parc réalisant une extinction ; 8 nouvelles communes ont signé ou pris la décision de signer la Charte « Protection du ciel et de l’environnement nocturne » de l’ANPCEN et une douzaine participera au concours Villes et villages étoilés… Une autre nuit s’invente dans les Causses du Quercy !


3/ Selon vous, aujourd’hui quelles seraient les bonnes démarches ou actions à mener afin de réduire la pollution lumineuse sur les territoires ?

Elles sont nombreuses, mais à adapter aux contextes et problématiques locales. Pour notre part, nous encourageons une approche assez globale de la thématique, et essayons de travailler à la fois :
- À l’accompagnement des communes pour réduire ou au moins maîtriser leur pollution lumineuse ; notre action phare restant l’accompagnement des communes pour la mise en place d’extinction en 2ème partie de nuit (mesure particulièrement adaptée en milieu rural).
- À la sensibilisation des habitants (animations grand public, édition de documents de sensibilisation, programme éducatif thématique pour les scolaires...).
- Et à la valorisation locale à la fois des actions exemplaires (accompagnement des communes pour le Concours Villes et villages étoilés) et de la qualité de la nuit comme un atout touristique local (la qualité de la nuit et sa préservation sont des thèmes abordés dans la plupart de nos outils de présentation du territoire).

Finalement, les actions de réduction de la pollution lumineuse se mettent naturellement en place quand les enjeux sont localement bien compris et intégrés. Les actions de sensibilisation restent donc essentielles, et à ce titre le Jour de la Nuit est un rendez-vous annuel particulièrement important.


Retrouvez l’interview sous format PDF